SAUVEGARDONS LE DOMAINE SKIABLE DE MONTCHAVIN LES COCHES

Bienvenue sur notre blog !

10 janvier 2019 ~ 0 Commentaire

LE 09 JANVIER 2019

6 JANVIER 2019

Lors de la réunion publique à la salle polyvalente de Montchavin le 17 mars 2015 concernant la restructuration des remontées mécaniques et la suppression du télésiège et de la télécabine de Montchavin pour leur remplacement pour un seul appareil, deux édiles de notre commune, Anthony Favre maire et Roland Richermoz adjoint affirmaient que les nouvelles remontées mécaniques étaient fiables et que les pannes étaient impossibles, sûrs du matériel d’aujourd’hui choisi par la Compagnie de Alpes

Pour les ramener à de plus justes jugements et leur éviter de commettre l’irréparable pour Montchavin, je les invite à prendre connaissance des pannes répétées de la télécabine de Tignes qui exaspèrent les habitants du village des Brévières qui ne sont dotés que d’une seule remontée mécanique…

J’en profite pour rappeler les incidents sur « l’Ange » l’hiver dernier contraignant les skieurs de remonter les pistes, skis sur l’épaule et qui a valu à la SAP un nouveau slogan : Skis A Pieds…

La situation des Brévières devrait amener de la sagesse dans les décisions de demain, car celui qui sait devra supporter la responsabilité, sans circonstance atténuante.

20 mai 2015 ~ 2 Commentaires

Les investissements de LA SAP les 10 dernières années : Comparaison avec les autres domaines skiables

En complément de l’article précédent concernant les investissements réalisés par La SAP :

Les tableaux ci-dessous sont extraits des enquêtes effectuées Par Montagne Leader (lien ci-dessous) :

Montagne Leader Enquête Investissement des domaines skiables

La Plagne n’est pas dans le Top 10 en 2013….

Top 10 : Montants cumulés des investissements et chiffre d’affaires de 2009 à 2013 en Millions d’E

La plagne arrive 9 ème en 2014….Le ratio investissements / Chiffre d’Affaire n’est que de 15.92 % de sur la période 2009-2013 : 

Top 10 : Ratio investissements/chiffre d’affaires 2014 vs 2009-2013 en ME

Position de La Plagne depuis 2003 dans le TOP 10 des investissements en Millions d’euros de 2003 à 2014 :

Certaines années, La Plagne n’en fait même pas partie …

Top 10 des investissements de 2003 à 2014 en Millions d’Euros

 

 

 

07 mai 2015 ~ 3 Commentaires

Réflexions sur l’éditorial du Maire de Bellentre dans la dernière édition du LO DZORNAL D’BELLENTROU de Mars 2015

Réflexions sur l’éditorial du Maire de Bellentre dans la dernière édition du LO DZORNAL D’BELLENTROU de Mars 2015 

Le déclinisme est-il le courant de pensée de notre majorité municipale ? Tout le laisse à croire.

Dans son dernier éditorial du bulletin municipal de Bellentre, le maire affirme que la station aurait « perdu quelques milliers de lits locatifs », alors que dans  les faits et , heureusement, je pense que nous en avons perdu quelques centaines sur les 6600 lits existants (puisque de source G2A en 2015, nous disposons de presque 5000 lits). Il affirme « sans réaction, nous sommes voués à l’échec » et, pour que notre agonie soit rapide, il nous propose de nous faire « Hara-Kiri ». Ce discours défaitiste n’est pas rassurant, alors même que nous devrions avoir des élus conquérants.

Selon le programme d’investissement pluriannuel, la SAP a investi en pourcentage de son chiffre d’affaires :

26% en 2003

21,82% en 2004

21,85% en 2005

25,16% en 2006

17,12% en 2007

Après le changement des élus au SIGP

12,68% en 2008

14,40% en 2009

11,97% en 2010

16,96% en 2011

( A noter que le % d’investissement entre 2003 et 2007 était supérieur au plan qui était proposé soit 146 000 000,00€ en 10 ans. Ce qui ne représente que 20% du chiffre d’affaires de la SAP)

L’empathie de notre édile pour la Cie des Alpes nous sera fatale.

En acceptant la suppression du forfait village, le démantèlement des remontées mécaniques, le déclin est assuré. Nous transformerons notre belle station village en station dortoir de La Plagne.

BATTONS NOUS CONTRE LE PLAN PLURIANNUEL

PROPOSÉ PAR LA SAP ET LA MAIRIE,

 

Girod Michel                                                   Rochet Gérard

Maire de 1986 à 2008                                     Responsable du Service des Pistes de

Délégué du SIGP de 1983 à 2008                  Montchavin Les Coches de 1973 à 2005

 

02 avril 2015 ~ 3 Commentaires

Dernières nouvelles en date du 02 Avril 2015

 

DERNIERES NOUVELLES  EN DATE DU 2 AVRIL 2015

Le démantèlement du domaine skiable de Montchavin Les Coches est en route.

La décision de 60% des élus de Bellentre a acté devant les injonctions de Jérôme Grellet (Directeur général de la SAP) et René Allamand (Président du SIGP), les sacrifices à réaliser pour que la SAP puisse s’enrichir au détriment des intérêts économiques locaux.

La municipalité soumise n’a pas réagi au rapport pourtant éloquent de la Chambre Régionale des Comptes de Rhône Alpes publié en 2009 qui cite (pages 16 et 17) l’audit financier réalisé par la Sté CECOSUD commandé en 2004 par le SIGP, dont 2 extraits ci-dessous :

« En matière d’analyse financière, à plusieurs reprises, l’audit déplore la politique de distribution importante de dividendes de la SAP, que ce soit à travers ses effets sur le ratio d’autonomie financière, ou sur les charges financières. Un autre document établi à la même époque pour le compte du SIGP, le dossier de demande d’unité touristique nouvelle (UTN), précise les raisons de cette politique de distribution de dividendes, qui se manifeste par le recours partiel à l’endettement pour le financement d’équipements nouveaux : « La SAP … absorbera cette charge d’investissement en autofinancement, selon la règle du groupe Compagnie des Alpes, c’est-à-dire à hauteur de 70 % de la CAF annuelle ».

« Ce rapport concluait à l’existence de deux points positifs : « La bonne rentabilité financière de la SAP : 8,65 % de résultat net sur le chiffre d’affaires » et « Les redevances dues au SIGP sont versées conformément aux conventions. On peut constater des versements supplémentaires pour la promotion de la station ».

Nous espérons qu’avant que ce désastre soit total, des élus plus avertis, arrêtent cette tendance destructive.

Girod Michel                                                   Rochet Gérard

Maire de 1986 à 2008                                     Responsable du Service des Pistes de

Délégué du SIGP de 1983 à 2008                  Montchavin Les Coches de 1973 à 2005

 

26 mars 2015 ~ 0 Commentaire

Petite leçon d’arithmétique aux concepteurs du plan de modernisation des remontéres mécaniques de La Plagne

 

 PROJETS  : Liaison Montchavin – Bijolin  ou Liaison Montchavin-Plan Bois

Téléphérique type Grande Rochette : débit                             3300 personnes/heure

(appareil le plus performant du parc de remontées mécaniques)

 Besoin de débit pour Montchavin

 suivant la règle contractuelle : 3500:5×3=                              2100 personnes/heure

Débit Vanoise Express                                                                 2000 personnes/heure

Soit                                                                                               4100 personnes/heure

Il manque  aux heures de pointe                                                 800 personnes/heure

 

Question : qui va poireauter au Chanton ?

            Les Montchavinois ou les Arcadiens …….

Nous attendons vos pertinentes réponses

Michel Girod & Gérard Rochet

 

22 mars 2015 ~ 2 Commentaires

Suite réunion du 17 Mars 2015 …

DOMAINE SKIABLE MONTCHAVIN/LES COCHES

Suite réunion du mardi 17 Mars 2015

 

La réunion d’informations du 17 mars a été surréaliste, les élus de Bellentre ont critiqué les services techniques de la SAP (Sté d’ Aménagement de la Plagne) pour leur incompétence. Ils ont démontré  d’une part, l’impossibilité de construire les gares du télécabine Montchavin/Bijolin au niveau du Vanoise Express et, d’autre part, le projet irrationnel obligeant les skieurs des Coches souhaitant accéder au haut du domaine à redescendre au niveau du Vanoise Express.

Malgré ces fautes inexcusables pour des professionnels, les élus persistent à défendre ce plan dévastateur en termes de remontées mécaniques et d’emplois.

Les projets alternatifs développés par la commune ne sont pas satisfaisants et difficilement réalisables :

–        le survol d’une télécabine à 20 mètres au dessus de l’immeuble Le Domino qui mesure au moins 15 mètres paraît farfelu, et si ce projet ne se réalise pas, la télécabine qui prendra en charge les 6600 lits de Les Coches devra avoir un débit des 3/5ième de cette capacité, suivant la règle contractuelle, soit 3960 personnes/heure (pour information le débit de La Grande Rochette est de 3200 personnes/heure)

–        un seul appareil à Plan Bois pour reprendre le débit de 2 télécabines provoquera une rupture de charge et donc des attentes.

–        aucun accès direct pour les skieurs de Montchavin souhaitant accéder au Vanoise Express.

Pourtant, suite aux propos de responsables de la SAP (Sté d’Aménagement de la Plagne) s’agissant du confort des clients; il eut été préférable de remplacer en lieu et place les plus anciens appareils notamment le télécabine des Coches, les Télésièges du Carroley, du Bijolin, des Bauches, et du Doron (manquant de débit), par des appareils performants.

Une seule solution s’impose : contraindre la SAP (Sté d’Aménagement de la Plagne) qui n’investit que 21% sur 10 ans à faire comme ses concurrents, par exemple : le pourcentage d’investissements de Courchevel est de 31% soit 10 points de plus.

Un audit du bilan de la SAP (Sté d’Aménagement de la Plagne) est un droit et un devoir pour les élus en charge des responsabilités au SIGP (Syndicat Intercommunal de la Grande Plagne) afin connaître la ventilation des profits.

Girod Michel                                                   Rochet Gérard

Maire de 1986 à 2008                                     Responsable du Service des Pistes de

Délégué du SIGP de 1983 à 2008                  Montchavin Les Coches de 1973 à 2005

 

 

06 mars 2015 ~ 16 Commentaires

Lettre ouverte à Monsieur Le Maire de Bellentre le 6 Mars 2015

fichier pdf Article journal LA SAVOIE publié Jeudi 12 Mars 2015

Monsieur le Maire de Bellentre,

Après la suppression du forfait village de Montchavin Les Coches, le recyclage du télésiège des Coqs âgé de 25 ans en lieu et place du télésiège des Bauches, le relooking de la télécabine des
Coches avec des bennes d’occasion, le doute s’installait sur le devenir de la station de Montchavin Les Coches. Mais, le pire est à venir car : comme vous le savez, un plan d’investissement sur 10 ans vise à démolir 7 télésièges et 2 télécabines pour les remplacer seulement par 2 télécabines.

Ce funeste projet développé avec un cynisme déconcertant aurait pour conséquence :

1°) – la suppression de 40 emplois, alors même que la finalité de la station voulu par Auguste Mudry était de créer des emplois durables pour que les Bellentrais travaillent et vivent au pays.

2°) – de saccager notre forêt par de nouvelles saignées et d’endommager la nature par de nouvelles routes en altitude où la cicatrisation est difficile,

3)° – de réduire considérablement notre offre de ski en rendant inaccessible une partie du domaine skiable.

L’équipement du Doron a été réfléchi pour sa position géographique au sommet du domaine de Montchavin Les Coches. Le supprimer conviendrait à réduire une partie non négligeable de pistes. On se priverait d’un point de vue incomparable et d’une situation stratégique pour la surveillance du massif de Bellecôte entraînant donc la suppression de 2 postes de secours ( le Doron et les Crozats) .

La suppression de la liaison inter-stations nous semble une hérésie (pour les skieurs débutants et les piétons). La plupart des stations de la Plagne sont reliées entre elles.

La remise en cause du maillage actuel des remontées mécaniques ayant pour seule motivation le profit porte aussi un désaveu  cinglant aux concepteurs et pionniers de la Plagne qui ont construit et réussi cette  belle station qui est présentée par l’Office du Tourisme comme la première station mondiale.

La commune de Bellentre qui a toujours participé financièrement à son devenir en accompagnant les investissements structurels :

–        télécabine des Coches

–        télécabine de Plan Bois

–        canons à neige (première installation de la grande Plagne)

ne mérite pas d’être la victime expiatoire de la politique de la CDA ( Compagnie Des Alpes) qui la pénalise en favorisant ses actionnaires par des dividendes excessifs et en conduisant une croissance externe au Caucase et ailleurs…..

Monsieur le Maire, nous vous remercions de ne pas être le complice de ce dénigrement porté à notre station car, vous seul, pouvez vous opposer fermement à ce projet qui ruinerait la commune de Bellentre de façon irréversible.

Dans l’attente, nous vous prions d’agréer, nos salutations distinguées,

 

Girod Michel                                                   Rochet Gérard

Maire de 1986 à 2008                                     Responsable du Service des Pistes de

Délégué du SIGP de 1983 à 2008                  Montchavin Les Coches de 1973 à 2005

 

 

Pour soutenir notre action, venez nous rejoindre sur :

http://sauvegardonsmontchavinlescoches.unblog.fr/

Les réseaux sociaux dans le... |
Tpephotographie |
Teen127wolf |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal Apaches
| Leptitguillaume
| Revuedepressesenterrepecqueur